Héritiers littéraires : légitimes et batards