Marine Deregnoncourt

Marine Deregnoncourt est diplômée de l’Université Catholique de Louvain (UCL), Louvain-la-Neuve (Belgique). Doctorante depuis 2018 à l’Université du Luxembourg, elle est dirigée par Madame Sylvie Freyermuth, en cotutelle avec Monsieur Pierre Degott (Université de Lorraine (Metz). Sa thèse s’intitule : « La monstruosité opératique, une utopie tragique ? Réflexion et analyse à partir des interprétations de Marina Hands et Éric Ruf de Phèdre de Jean Racine et de Partage de midi de Paul Claudel ». Elle a publié divers articles dont « Le « parlé-chanté » dans Phèdre de Jean Racine et Partage de midi de Paul Claudel » (Quêtes littéraires n°6) ou encore « " Le monstrueux corporel " dans Phèdre de Jean Racine mise en scène par Patrice Chéreau » in Convergences francophones 4.1 : Représentation(s), manifestation(s) et illustration(s) de la femme dans les lettres et les arts visuels de 1949 à nos jours.

Publications associées

>> auteurs