«Shakespeare polyglotte : tout autour de The Tempest»
Mise en voix/mise en espace présentée dans le cadre de la manifestation «Tout autour de Babel», du 15 au 22 octobre 2009 («Rencontres littéraires de l’Université de Poitiers)


Publication en ligne le 15 juillet 2010

Texte intégral

1La Tempête, l’une des dernières piècesde Shakespeare mise en scène en 1611, nous transporte sur une île où il est question de rencontre avec l’Autre, de colonisation et d’assujettissement, de magie et d’émerveillement, de vengeance mais aussi de pardon; on s’y interroge aussi sur le langage, sur son apprentissage et sur le pouvoir qu’il donne sur autrui. On a en mémoire la réplique venimeuse que l’autochtone Caliban lance à son maître Prospéro: «You taught me language, and my profit on’t / Is I know how to curse» (I.2.364-365).

2À partir de trois extraits de la pièce

3– la confrontation entre Prospéro, sa fille Miranda et Caliban leur esclave (I.2.320-375),

4– la tirade poétique de Caliban vantant les doux mystères de l’île (III.2.135-143),

5– l’épilogue dans lequel Prospéro demande humblement à repartir pour Naples,

6nous tenterons de transformer l’île en chambre d’échos pour y faire entendre plusieurs langues qui tantôt s’ignorent et s’entrechoquent incompréhensiblement, tantôt se mettent à l’écoute curieuse les unes des autres ou résonnent en sympathie.

7Dans les langues anglaise, arabe, française, norvégienne (bokmål), italienne, et portugaise (Portugal et Brésil).

8Texte original de Shakespeare. Traductions d’André Bjerke pour le norvégien, d’Yves Bonnefoy pour le français, de Millôs Fernandes et Nelson Jahr Garcia pour le portugais, d’Antoine R. Machati, de Salvatore Quasimodo pour l’italien.

Image1

Avec les voix d’Ahmed Aabkari, de Michel Briand, de Brigitte Buffard-Moret, de Caio Christiano, de Bianca Concolino, de Pascale Drouet et d’Anne-Marie Lemos – Salle des Actes, Université de Poitiers.

Image2

Brigitte Buffard-Moret: «Vous m’avez appris le langage; et tout le profit / Que j’en ai eu, c’est de savoir maudire».

Image3

Bianca Concolino: «M’hai  insegnato a parlare, e questo è il frutto : So come maledirti, ora. »

Image4

Michel Briand: «Jeg lærte sprog av deg. Det gode ved det / er at jeg kan forbanne. Rød pest ta deg / for sproget du har lært meg!»

Image5

Ahmed Aabkari:

Image6

Image7

Anne-Marie Lemos et Caio Christiano

9CALIBÃ

10Não tenhas medo / Non avere paura /Vær ikke redd;

11esta ilha é sempre cheia de

12sons / sounds/ ﺍﻠﭥﻣﭥﻤﺎﭢ/

13ruídos e agradáveis árias, que só deleitam, sem causar-nos  dano.

14Muitas vezes / sometimes / snart summer/ ﺃﺣﻴﺂﭡﺂ

15estrondam-me aos ouvidos mil

16instrumentos / instrumenter / strumenti/ ﺁﻻﭣ

17de possante bulha;

18Outras vezes são vozes, que me fazem dormir de novo, embora despertado / waked/ à m’éveiller/ ﭥﻮﻗﻇﻨﻱ

19tenha de um longo sono.

20Então, em sonhos presumo ver as nuvens que se afastam, mostrando seus

21tesouros / riches/tesori/ ﺍﻠﭥﻣﭤﻉ

22como prestes a sobre mim choverem, de tal modo que,

23ao acordar / à mon réveil/ ﺃﻔﻳﻖ

24choro porque desejo /ﻤﭤﺎﭕﻌﺔ  ﺤﻟﻤﻱ

25prosseguir a sonhar / voulant rêver encore / vorrei sognare ancora.

Image8

(de gauche à droite) Brigitte Buffard-Moret, Anne-Marie Lemos, Michel Briand, Ahmed Aabkari, Pascale Drouet.

26Be not afeard.=   ٮزعL’isola è piena ,

27di rumori, di suoni, di doci arie   that give delight and hurt not.

28Snart summer klunk av noen instrumenter

29 Will hum about mine ears; Outras vezes são vozes,

30That if I then had waked    après un long sommeil,

31Will make me sleep again;       Og så i drømmen er det,

32Si rompano le nubi        e mostrino tesori

33Ready to drop upon me,à mon réveil

34choro porque desejo prosseguir a sonhar.  (III.2.135-143)

Pour citer ce document

, ««Shakespeare polyglotte : tout autour de The Tempest»», Shakespeare en devenir [En ligne], Espace Libre : autour de La Tempête, L'Oeil du Spectateur, N°2 - Saison 2009-2010, mis à jour le : 12/05/2016, URL : https://shakespeare.edel.univ-poitiers.fr:443/shakespeare/index.php?id=344.